le basculeur est fermé

♥ ✽ ♥

on se retrouve pour la saison 2023 !

 

 

le blog du basculeur par Marc Chopy

basculeur bleu.jpg

billet du 04.12.21

Eté d'en forêt 21

Contrairement à la mer, les arbres ne se balancent pas. Aujourd'hui il pleut en cette fin de juin, l'eau poisse mon vêtement, les feuilles s'égouttent doucement dans une lumière verte d'aquarium. Je suis au beau centre de la forêt, pourquoi penser à la mer qui est une nappe en ligne, pincée à l'horizon, alors qu'ici l'épaisse forêt se ferme et se détermine en circularité dont je suis le centre à chaque pas que je fais. De toute part rayonnent les fûts, comme autant de tracés reliés à ma vue. Est-ce pour cela sans doute que j'ai imaginé ce cercle rouge, à dresser comme à l'entrée de la forêt, pour signifier cette concentralité du sous-bois dont nous sommes le pivot improvisé, la coordonnatrice par laquelle la forêt épluche une sorte d'infinitude où l'on s'égare fatalement. Vu de loin cet icosikaitrigone semble contrarier ou contredire le flou mouvant des arbres qui marchent sur le front de la prairie qui jouxte la parcelle.

(...) 

 

à propos

Chopy-Le Basculeur 2021-03-09©Renaud Araud-022.jpg

crédit photo : Renaud Araud - Novae Architecture & Ingéniérie.

✮ Depuis août 2019, le basculeur, lieu d’art contemporain, déploie ses activités selon plusieurs axes : 

  • l’exposition (production & diffusion) 

  • l’édition (avec sa maison d’édition Contrepoids) 

  • la diffusion du travail de l’artiste, Marc Chopy, cofondateur du lieu 

☾ Le basculeur diffuse le travail d’artistes professionnel·les nationaux, dans un souci d’équilibre entre les générations et de richesse de propositions au sein de sa programmation. L’équipe a à cœur de soutenir la jeune et très jeune création, d’apporter une visibilité et une possibilité de produire à des artistes sortant d’écoles d’art, tout en provoquant un contact entre elle·eux et des artistes de générations plus établies. La parité entre les artistes invité·es est également un point sur lequel nous sommes vigilant·es, dans le but de montrer et de valoriser une scène artistique égalitaire. Ces enjeux permettent de provoquer des rencontres entre des artistes aux parcours variés et un partage d’expériences intergénérationnelles. 

Par ailleurs, valoriser, rémunérer et diffuser le travail des invité·es est pour nous plus que nécessaire. C’est pourquoi à chaque exposition les artistes touchent des droits (même modestes) de monstration ainsi qu'une bourse de production. Le basculeur est ainsi un lieude production artistique, qui permet de soutenir, d’accompagner et de provoquer l’apparition de nouvelles pièces. Notre communication valorise de manière systématique les réseaux qu’utilisent les artistes invité·es, diffusant ainsi leur site internet ou toute autre plateforme permettant la visibilité de leur travail.

Enfin la maison d’édition Contrepoids édite chaque année un journal co-écrit par des artistes invité·es et imprimé à 150 ou 200 exemplaires. Ce journal permet de promouvoir la visibilité des artistes par un autre format et de le diffuser via d’autres réseaux, comme celui des librairies et des médiathèques du territoire, ceci dans un futur proche. 

Se voulant un lieu au croisement des différentes métropoles de la région, le basculeur invite en majorité des artistes ayant un lien ou établies en Auvergne Rhônes Alpes pour pouvoir peut-être provoquer des relations de solidarités artistiques au sein du territoire et une porosité entre les différentes scènes de la région / département.

❣ Ce lieu ne fonctionne que grâce à son équipe de presque-bénévoles à temps plein, tous et toutes multi- tâches, ainsi, Dominique Blain est présidente, co-directrice, chargée de la diffusion, de l’accueil du public et de la médiation, Jeanne Chopy est directrice artistique et commissaire d’expositions, chargée de la maison d’édition, du web design, des réseaux sociaux, de la communication et secrétaire (& artiste), Marc Chopy, est co-directeur, fondateur du lieu (& artiste), Robin Tornambe, régisseur et assistant technique (& artiste), Delphine Caraz, médiatrice auprès des jeunes publics et assistante à la médiation et Gisèle Angles, aide à la médiation et assistante de direction et trésorière. L’association a tout récemment embauché Lola Fontanié, assistante régisseuse, assistante commissaire, commissaire d’expositions, assistante de chargée de communication et médiatrice (& artiste).

❀ Le basculeur est un lieu construit par l’architecte Frank Le Bail (Novae, Lyon). Cette architecture contemporaine est située dans la commune de Revel-Tourdan, 193 route du stade (38270). Ce projet, datant de 2014 a vu le jour en novembre 2019. Ce lieu est composé d’une habitation (celle de Marc Chopy et Dominique Blain), d’un atelier d’artiste, d’un espace d’exposition de 120 m2, d’une «nanotecture», construite durant l’été 2020, micro lieu d’exposition de 4m2, sur un terrain de 4200 m2. Et c’est dans ces trois derniers espaces que l’association réside et où ont lieu les événements.

Par ailleurs, l'équipe du basculeur est sensible aux enjeux écologiques contemporains et tente, depuis sa fondation, de les inclure dans la programmation artistique comme dans la construction même du lieu. C’est pourquoi depuis deux années consécutives une double exposition a lieu dans l’espace d’exposition et dans des forêts proches, proposant ainsi aux artistes de réagir à un autre environnement que l’espace d’art. Le jardin qui entoure l’architecture du basculeur est aussi étudié avec soin selon les principes du “jardin punk” d'Eric Lenoir, sans compter l’architecture même qui est une maison bioclimatique. Des actions qui nous permettent d’établir une transversalité entre écologie et culture et de réfléchir à notre impact culturelle tout comme environnemental.

✰ Le basculeur est aussi un lieu de micro-résidences : au cours des années 2020, 2021 et 2022, 6 micro-résidences d’artistes ont eu lieu (de 4 jours à 2 semaines) et ont donné le jour à des expositions. 

Le basculeur offre ainsi un terrain d’expérimentation, de recherche, de création, en accompagnant les artistes de moyens techniques et de moyens humains. 

Construit en même temps et au même endroit que le basculeur, l’atelier de Marc Chopy est un point central du bon fonctionnement de l’association.

✉ A chaque événement et tout au long de l’année, nous développons notre communication via des plateformes plurielles. Le lieu s’inscrit, depuis sa création, dans différents réseaux de l’art contemporain. En effet, à chaque exposition un article est publié sur le site Point Contemporain et depuis janvier 2022 nous faisons partie du réseau Adèle (créé en 1997, il compte aujourd’hui 40 structures de la région Auvergne-Rhône-Alpes : associations, espaces municipaux, galeries privées, fondations et musées). Les événements du basculeur sont également présents dans la presse locale (Le Dauphiné Libéré) et autres magazines gratuits (L’indispensable), ainsi que dans le Calendrier de l’office de tourisme et magazine mensuel (pour la Communauté de Communes Entre Bièvre et Rhône). Nous communiquons également sur des plateformes numériques départementales et régionales (Apidae, OpenAgenda), tout comme également sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Site web mis à jour de manière hebdomadaire). Notre communication est aussi tournée vers le territoire, par le biais de flyers et d’affiches déposées dans différents lieux dont les lieux de culture (médiathèques, librairies, etc.). Ce travail d’affichage s’étend sur la Communauté de Communes, dans des villes comme Beaurepaire, Hauterives, La Côte-Saint-André, la vallée du Rhône des Roches de Condrieu à Sablons et jusqu’à Annonay, mais également Vienne, Saint-Étienne et Clermont-Ferrand.

 

➳ Concernant l'ouverture au public, il est essentiel pour l’équipe d'ouvrir au plus grand nombre : les habitant·es du village et des communes environnantes, les personnes plus éloignées géographiquement, les jeunes publics (nous proposons aux enseignant·es des écoles, collèges, lycées et aux centres de loisirs des visites spécifiques), les amateur·trices d’art, les néophytes etc. Les visites commentées (préparées en amont avec les artistes et deux bénévoles, dont une ex-responsable pédagogique) s’adressent à toutes et à tous (quelque soit l’âge, la culture, la connaissance de l’art) avec compréhension et bienveillance, pour les aider à connaître, s’interroger, imaginer à partir des propositions des artistes, des ressentis et de leurs propres références. A chaque exposition, une feuille de médiation est éditée. Depuis deux années consécutives nous accueillons, sur au minimum deux expositions, des classes de l’école de la Perlande en leur proposant une visite commentées et un atelier plastique.

Le basculeur est pensé comme un lieu de rencontres entre artistes, mais aussi de rencontres entre les publics. Aux vernissages sont vendus des repas fabriqués par les membres de l’association dans le but de proposer un espace de convivialité et de regroupement. Chaque année sont programmés au minimum deux concerts pouvant être en lien avec l’une des expositions et il arrive que lors des vernissages les artistes invité·es propose une performance, provoquant à nouveau un moment collectif.

l'équipe du basculeur

CHOPY_IMG_621.jpg

Pour Dominique Blain, c'est comme si tout ce qu'elle avait fait dans sa vie personnelle et professionnelle ne pouvait que l'amener vers le basculeur : l'enseignement pour les tout-petits aux mineurs isolés, la direction et la coordination d'équipes, la formation, en passant par l'université (français langue étrangère, sciences de l'éducation, psychologie). Elle co-dirige le basculeur, avec Marc et Jeanne Chopy.

Tout en cherchant sincèrement à ne pas perdre le lien avec le monde dont elle est issue, en s'appuyant sur les valeurs de l'éducation populaire, ses savoir-faire et son expérience convergent naturellement vers la réalisation et le fonctionnement de ce lieu hors norme.

IMG_20201208_101317_012.jpg

Marc Chopy est le fondateur du basculeur, en tandem avec Dominique Blain. Par ailleurs, il est artiste plasticien, depuis plus de 40 ans, avec une pratique pluridisciplinaire, tournée principalement vers la peinture, la sculpture, mais aussi la gravure, le dessin, les films courts, l’écriture… À partir de 1990, il crée le concept de basculeur universel, univers singulier de figures géométriques faisant basculer perceptions et conceptions. On peut trouver ses oeuvres dans des collections privées et publiques (FNAC, FRAC/Rh-A, MAC Lyon, IAC Villeurbanne, musées) et dans l’espace public (Roanne, Firminy, Grenoble, Rumilly).

Il fût durant sa carrière enseignant en art à l’Ecole Supérieure d’Architecture de Saint-Etienne et un temps à l’École des Beaux Arts de Valence.

www.marc-chopy.fr 

portrait jeanne.jpg

Jeanne Chopy est directrice artistique du basculeur. Elle s’occupe de la maison d’édition, coordonne les différents événements, de la programmation et de la communication du lieu. Par ailleurs elle est une jeune artiste et chorégraphe. Elle vit et travaille à Clermont-Ferrand. Elle produit beaucoup de choses, des films, des histoires, des dessins, des objets, des habits, des décors, des éditions, des récits archéologiques, des chorégraphies, des peintures, des glaçons, des rideaux… Elle joue avec les supports, les formats, les temporalités pour ne pas s’ennuyer. Elle aime s’aventurer à la curatrice, à la cuisinière, à la costumière.
www.jeannechopy.fr

IMG20201216153056.jpg

Robin Tornambe est régisseur du basculeur. Il est chargé de l’accrochage des expositions et la préparation des événements, de la réalisation du mobilier d’exposition ainsi que l’entretien du matériel.Il accompagne techniquement les artistes dans la réalisation de leurs pièces ou dispositifs d’accrochages. Il s’occupe de l’accueil des artistes ainsi que la préparation des repas pour les artistes et les événements. Il est en quelque sorte le cuisinier en chef du basculeur lors des résidences. Il obtient en 2020 son DNSEP à l’École Supérieure d’Arts de Clermont Métropole. Dès lors, il engage une pratique de plasticien, designer et de compositeur de musique expérimentale. 

IMG_20210203_174649.jpg

Gisèle Angles, ex-responsable pédagogique et formatrice dans des écoles en France et à l’étranger où elle a vécu de nombreuses années (Barcelone, Beyrouth), a développé des projets artistiques et culturels en collaboration avec Marc Chopy entre autres artistes. Ses intérêts se tournent naturellement vers le basculeur et la médiation pédagogique envers tout public de 3 à... 97 ans au moins !

PXL_20211016_134148759.MP.jpg

Lola Fontanié a intégré l'équipe du basculeur en avril 2022, comme assistante régisseuse, assistante commissaire, commissaire et médiatrice. Elle est aussi artiste et commissaire indépendante, elle vit et travaille à Clermont-Ferrand. Traversée par des collaborations et des collectifs, sa pratique se développe dans différents médiums, principalement la sculpture, l’installation, la couture et la performance. Elle aime jouer avec les mots, avec les sens qui changent en fonction des contextes sociaux et politiques et tente de faire apparaître d'autres versions de l'Histoire. 
https://lolafontanie.hotglue.me/

Oiseaux (Cible).jpg

Delphine Caraz est artiste plasticienne, elle vit et travaille à Montseveroux, en Isère, à quelques pas de la forêt du basculeur. 
Elle tend aux volumes par l'utilisation d'une réserve de fils, de tissus et d'un geste sensiblement toujours le même. Un point lancé. Une multitude de fois répété, qui vient mettre en relief ce qui est mis en jeu sur la table de l'atelier. Elle a à cœur de partager ce qu’est une pratique artistique, par des interventions auprès de publics variés.
www.delphinecaraz.com

 

informations pratiques

Le basculeur, 193, route du stade, 38270, Revel-Tourdan. 

En voiture : 50’ de Lyon / 55' de Grenoble / 1h de Saint-Etienne / 1h15 de Chambéry /   

Parkings gratuits : (sur place pour une dépose minute)  un 1er en face du 629, montée de l’embranchement (7’ à pied en descendant) / un 2ème au bourg de Revel-Tourdan (13’ à pied en descendant) / un 3ème au bourg de Revel-Tourdan, vers le cimetière (15’ à pied en descendant) / un 4ème dans le village de Tourdan (11’ du basculeur).

En transports en commun : ligne Vienne-Beaurepaire-Vienne, arrêt « l’embranchement » (Revel-Tourdan), 4’ à pied.

Accessible aux personnes à mobilité réduite. 

Prix libre sauf mentions spéciales (concerts, conférences, etc… ) 

plan_d'accès_2.jpg

soutenir le basculeur

Vous avez envie de soutenir financièrement le basculeur ? C'est par ici ! 

L'équipe du basculeur vous en remercie !

 
 

la presse parle de nous

 
  • logo mail
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon