Temple de la nature, 1986-1989 (variation 2)

Marc Chopy

04/03/20 > 15/03/20

❝ A l’ouest la scène du grand temple avec humour et sarcasme ! La scie tient la hache qui a coupé l’arbre. La main qui tranche la nature. Dans un petit coin à droite on devine une porte, un passage de lumière dans le contre-jour, cette
lame claire laisse supposer le futur. Quel est-il ?
Une feuille subsiste et résiste au seuil du bois tranché.
Le tableau est un triptyque que deux personnages cadrent dans un feuillage de paradis. Adam et Eve ?
Les mêmes portent la charpente du toit. Force et fierté d’être, sans faiblesse ! Premier abri où sentir le confort d’exister, refaire le monde. L’art le recrée, où le symbolise ou l’imagine. Au sud-est, la mère nature est elle aussi végétale, elle allaite l’horizon tragique habité de deux édicules symbiose de l’architecture et du champignon ! Ou peut-être d’un château et d’une angoissante présence sans dénomination.
(...) ❞
Marc Chopy, Temple de la nature* 1986-1989 (* variation 2), texte d'exposition, 2020.

  • logo mail
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon