Sous les bois

Hélène Caiazzo, Marc Chopy, Julie Digard, Frédéric Storup, Masahiro Suzuki, Robin Tornambe, commissariée par Jeanne Chopy

02/07/22 > 31/08/22

❝ Cette année l’exposition Sous les bois retrouve les deux forêts du premier volet de 2021 et l’espace du basculeur.

Nous avons décidé de retourner en forêt, encore, et de proposer à de nouveau·elles artistes : Hélène Caiazzo, Julie Digard et Masahiro Suzuki de venir les investir de leurs pièces. Quant à Marc Chopy, il vient modifier celles déjà présentes dans les forêts, et en produit de nouvelles à l’intérieur du basculeur. Enfin, Frédéric Storup et Robin Tornambe, poursuivent leur travail déjà entamé, autour du grand filet et nous montrent également de nouvelles pièces.


Dans les bois, quelques vestiges sont encore là. De nouveaux chemins sont créés, s’adaptant aux nouvelles pièces. Il y a la discrétion de celles de Hélène Caiazzo, chaînes en céramiques et dôme de terre cuite ; et d’autre plus vaste, avec Masahiro Suzuki, qui a déployé son travail sur plusieurs semaines in-situ à vivre au rythme de la forêt.
Frédéric Storup et Robin Tornambe terminent leur travail du grand filet suspendu, auquel s’ajoute des poulies et une sculpture en liège projeté. Quelque chose à tirer et d’autres détails à trouver.
Julie Digard nous parle d’ombre et de peinture avec ses rectangles de tissus cousus, suspendus, comme des fenêtres de couleurs dans la forêt.

À l’intérieur du basculeur, des pièces en échos à celles restées dehors pour chacun·es des artistes. Comme un jeu de passe-passe, des formes réapparaissent, d’une feuille à pique, à une fleur à feuille, l’image du sceau et plusieurs des contenants vides, des ficelles qu’on pourrait suivre jusqu’à un puits, des jeux d’équilibres, une pierre posée-là qu’on retrouvera plus tard, un costume teinté et un film imprégné. Des couleurs réagissent entres elles, le rose, le vert. Des choses suspendue en l’air et des formes étendue par terre. ❞

Édition
  • logo mail
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon